• 2012, déficitaire, a donné du fil à retordre aux vignerons tant à la vigne qu’à la cave, cependant il y aura de belles réussites.
  • 2011, souvent plus tendre, moins charpenté que 2009.
  • 2010, le plus parfait, le plus équilibré dans l’ensemble.

 

millésime