Domaine Charlopin

CharlopinAvec la pluie et le vent comme compagnons de voyage et notre maison sur le dos, nous avons pris la route entre la fête de Noël et le premier de l’an 2013 pour un périple de presque six semaines. Première étape, LA BOURGOGNE Côte d’Or. Domaine Charlopin. Sous un ciel bas, troué parfois par un soleil pâle, les vignes de la Côte d’Or reposent, engourdies sous leur manteau d’hiver. Les vins de 2012 reposent aussi dans le grand chai du Domaine Charlopin. Philippe Charlopin déplore la faible quantité de raisins récoltés en 2012. Le gel de février, l’humidité du printemps, le manque de chaleur de juillet ont contribué à réduire drastiquement la vendange. Heureusement les mois d’août et septembre se sont montrés plus cléments, plus conformes à ce que l’on attend d’eux pour mener à bien une maturité harmonieuse. N’empêche le Domaine Charlopin a subi une perte de 45%. Au stade actuel, le pinot développe un fruité bien agréable. Les vins de 2011 achèvent paisiblement leur élevage et présentent un bel équilibre, sans excès de bois. Depuis 2008, Philippe et Yann Charlopin ont réduit le bois neuf et les vins s’en trouvent libérés